Fouras (17), l’esprit presqu’île

lundi, 17 juillet 2023

Située à l’embouchure de la Charente, la presqu’île de Fouras-les-Bains étend sur 4 kilomètres ses cinq plages de sable fin, ainsi que ses trois ports, protégés des fortes houles par les îles Madame, d’Aix et d’Oléron. C’est désormais un lieu de villégiature presque aussi coté que l’île de Ré. 

Par Jean-Luc Vezon

La plage sud de Fouras (dite du Paradis) d’où partit l’Empereur Napoléon 1er le 8 juillet 1815. En face l’île Madame. Photo Jean-Luc Vezon.

Plantée de chênes verts et de pins, Fouras (ne pas prononcer le “s”) offre aux visiteurs un cadre vert et reposant. Station balnéaire depuis 1850, la vogue des bains de mer du XIXe siècle a contribué à faire du petit village de pêcheurs, un important centre touristique en Charente-Maritime. Un casino rappelle ainsi la grande époque des Bains de mer sur la Grande plage.

C’est aussi un bassin mytilicole et ostréicole de premier plan avec de nombreuses entreprises de part et d’autre de la pointe de la Fumée, point d’embarquement vers l’île d’Aix et ses ruelles aux petites maisons colorées de lauriers et de roses trémières. Elles y produisent les délicieuses huîtres de Marennes-Oléron.


Fouras-les-Bains a occupé dans l’histoire une position stratégique importante. Fortifié dès 1440, le château de la ville devient Fort Vauban après  la construction de l’arsenal de Rochefort. Il intègre alors « la ceinture de feu » voulue par Napoléon suite à l’Affaire des Brûlots (1809). D’autres édifices comme le fort Vasou ou le fort Enet rappellent ces heures troublées.   

Les aficionados de Napoléon 1er se souviendront également que le port de pêche fut la dernière terre continentale foulée par celui qui soumit une partie de la future Europe. C’était le 8  juillet 1815 ;  l’Empereur embarqua alors depuis le port sud sur une baleinière pour rejoindre la Saale qui l’emmènera sur l’île d’Aix. Il la quittera quelques jours plus tard se rendant aux Anglais qui l’exileront à Sainte-Hélène.  

Fouras et la pointe de la Fumée constituent un bassin ostréicole de premier plan. Crédit photo Jean-Luc Vezon.
Grande plage de Fouras, le rendez-vous des familles. Photo Jean-Luc Vezon.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *